Rechercher


Défense des Services Publics

23/10/2012 07:00

 

Quel est le constat ?

 

Depuis des années les privatisations se succèdent et causent de nombreuses suppressions d'emploi dans les services publics qui ne peuvent dès lors plus assurer correctement leur fonction (surcharge de travail, dégradation des conditions...), puisque l'idée est de faire des "économies", Nous avons l'exemple des Services Postaux qui ont réduit leur personnel et augmenté la charge de travail des postiers qui ne savent alors plus où donner de la tête avec des tournées de plus en plus grosses... Avec la RGPP, le démentellement des Services Publics ne cesse de s'accroître, si bien que les conditions sont telles qu'elles ne peuvent répondre aux besoins légitimes de la population. Le non-remplaçement d'un fonctionnaire sur deux a été l'une des directives de cette mesure anti-sociale nommée "Révision Générale des Politiques Publiques" (RGPP).

 

La centralisation des Services Publics est une autre conséquence de la RGPP. Elle cause la fermeture dans nos campagnes, de nombreux bureaux de Poste, de centres Hospitaliers, etc... Ainsi donc, dans les zones rurales il est désormais bien difficile de pouvoir se rendre à proximité dans ce qui devrait normalement constituer un bien collectif relatif aux besoins de la population. C'est ainsi que pour pouvoir bénéficier d'une assistance hospitalière, en cas d'urgence, les personnes vivant en milieu rural devront par la force des choses, faire l'effort de se déplacer en centre-ville en subissant la distance inhérente aux trajets parcourus. Nous voyons bien le degré d'irresponsabilité lié à cette volonté de détruire les Services Publics de proximité...

 

De nos jours, les Services Publics cherchent à être "rentables" pour satisfaire les marchés financiers qui n'ont cure de répondre aux besoins de la collectivité. Voila encore un exemple de marchandisation qui transforme des lieux au service de l'intérêt général, en source de profil et de rentabilité ou les politiques de libéralisation des marchés permettent d'instaurer la concurrence pour encourager la compétition des uns contre les autres. Nous ne sommes alors plus considérés comme des citoyens-usagers qu'il s'agit de satisfaire mais comme des clients-numéros tout juste bon à faire tourner l'entreprise devenue privée et à faire rentrer l'argent dans les caisses...

 

Que propose le Front de Gauche ?

 

ll s'agit de stopper les privatisations liées aux Services Publics, afin que cela redevienne un bien collectif et destiné à l'intérêt général. C'est le cas notamment pour les domaines liés à la santé, au services postaux, aux transports, aux énergies, etc... En cela, il est nécessaire de s'opposer à toute volonté de libéralisation des marchés qui encourage la compétition des entreprises et engendre une hausse des prix par une concurrence "libre et non faussée" toujours plus chère, c'est le cas par exemple dans le secteur de l'électricité ou de la téléphonie. Il est donc question de re-nationaliser les Services Publics (écoles, cliniques, agences intérim, transports, traitement des déchets, etc...).

 

Le Front de Gauche propose ainsi de rendre public tous les secteurs répondant au besoin collectif de la population, comme le secteur des énergies (électricité, gaz...), le secteur de l'enseignement (l'éducation...), le secteur de la santé (hopitaux...), celui des transports (lignes ferrovières...), etc...  Ceci afin de permettre à chaque citoyen de pouvoir bénéficier des services qui lui sont indispensable à moindre coût, et faire ainsi en sorte d'aller dans le sens d'une solidarité nationale. Pour cela, il est nécessaire de ré-intégrer du personnel qualifié en nombre afin que le travail soit mieux réparti et qu'il puisse être pris en charge de manière correcte et humainement faisable. Nous sommes par ailleurs, pour le développement de coopératives solidaires et sociales afin d'être au plus proche d'une politique territoriale de proximité.

 

En bref, il faut en finir avec la RGPP et faire en sorte que les citoyens puissent avoir un droit de décision sur l'implantation et la gestion de Services Publics nécessaires et répondant aux besoins réels de la population. Créer de nouveaux Services Publics, comme le domaine de la petite enfance (création de 500 000  places de crèches publiques), le domaine du logement (pôle public du logement social), le domaine de la santé (pôle public de la santé, mais aussi du médicament), le domaine de la culture et de l'information (pôle public des médias), le domaine du crédit et de l'épargne (pôle public financier), le domaine du transport (pôle national des transports publics), le domaine lié au secteur de l'eau et de l'énergie (pôle public à 100% de l'énergie avec la renationalisation de EDF, GDF, Areva, Total), et de la formation professionnelle... Enfin, nous proposons de titulariser les 800 000 emplois précaires de la fonction publique.

 

Cyprien J.

 

 

Illustration en début d'article : Logo des Services Publics en France