Rechercher


Espagne : Juan Manuel Sanchez Gordillo, le Robin des Bois

13/10/2012 07:00

Vidéo : Juan Manuel Gordillo, le Robin des Bois

 

"Il mène une véritable croisade contre l'austérité. Le maire de la commune andalouse Marinaleda, Juan Manuel Sanchez Gordillo, est surnommé le Robin des Bois espagnol depuis qu'il a dévalisé des supermarchés pour alimenter les cantines populaires. Il a entamé, avec quelques dizaines de militants, une grande marche à travers l'Andalousie pour protester contre les mesures d'austérité, avec la ferme intention d'occuper des banques. Gordillo n'en est pas à son coup d'essai et s'attire toujours plus de soutiens. Cela fait 30 ans que cet élu du parti de gauche Izquierda Unida multiplie les coups d'éclat. Mais le raid mené contre les supermarchés risque de le conduire devant la justice."

 

Juan Manuel Sanchez Gordillo, soutenu par les populations locales, entend bien lutter contre le capitalisme sauvage et destructeur. Ce maire révolutionnaire, depuis 1978, a réussit à instaurer une véritable démocratie en sa ville d'un peu plus de 2600 habitants qu'est Marinaleda, en collectivisant les moyens de production et faisant en sorte d'impliquer l'ensemble de la population aux décisions budgétaires moyennant une bonne centaine de réunions publiques par an. Il a permit notamment, aux habitants de pouvoir se loger à moindre coût avec des loyers aux alentours de 15 euros par mois (pour une surface d'entre 80 et 90m²), et aux travailleurs d'être à un niveau de rémunération égal entre tous par un salaire de 47 euros par jour.

 

La ville est gérée comme une sorte de coopérative sur le plan de l'agriculture, du maraîchage, etc... et chacun est pourvu d'un travail dont les bénéfices sont automatiquement réinvestis pour le bien de tous, dans l'intérêt général. L'auto-gestion est la clef de cette démarche volontariste qui aspire à l'autonomie et l'indépendance. Ce modèle de développement qui existe depuis plus de 30 ans, devrait nous servir d'exemple, tant il présente une alternative réaliste et un espoir concrêt aux souffrances de chacun, liés à notre système capitaliste. Un enregistrement a été réalisé en décembre 2011 sur France Inter, dans l'émission "La-bas si j'y suis" présenté par Daniel Mermet", à diffuser largement : http://youtube.com/watch?v=r8JcmhbasRw

 

Cyprien J.

 

 

Vidéo Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=qJkiXyRb6TA

Enregistrement : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2329