Rechercher


Europe : La gauche radicale

31/05/2012 07:00

 

Les différentes formations politiques ancrées à gauche en Europe, soutiennent dans l'ensemble, le Front de Gauche en France représenté par le candidat commun Jean-Luc Mélenchon. Sans aller jusqu'à tous les lister, en voici les principaux :

 

Syriza en Grèce :

Devenue la 2e force du pays et la 1ere force à gauche, avec 16,78 % des voix. Après les politiques d'austérité mises en place dans le pays et enfonçant le peuple grec dans une misère sans nom, Syriza, gauche radicale, est l'union d'anciens membres d'organisations politiques liées au Parti Communiste Grec (KKE) avec des militants indépendants de gauche, et intègre nottamment l'Organisation Communiste de Grèce (KOE), Intervention Ecologique (OP), etc... Cette force est également membre du Parti de la Gauche Européenne et son Président se nomme Alexis Tsipras.

 

Izquierda Unida (IU) en Espagne :

Union de la Gauche, réunissant le Parti Communiste Espagnol (PCE), l'Union des Jeunes Communistes de l'Espagne (UJCE), Unité Collective des Travailleurs (CUT-BAI), Ecosocialistes Région de Murcie, Andalouse de la Gauche Socialiste et Réseaux. Au coeur du mouvement des Indignés, Izquierda Unida est aujourd'hui la 3e force du pays (avec 6,9 % des voix) après les socialistes. D'autres organisations politiques, syndicales et associatives ont également rejoint cette gauche-unie et anti-capitaliste : L'initiative pour la Catalogne-Les Verts (IC-V), les Commissions Ouvrières (CCOO), l'Union Générale des Travailleurs (UGT)... Cayo Lara Moya est le coordinateur fédéral de Izquierda Unida.

 

Die Linke en Allemagne :

Ce Parti de la gauche radicale se veut antilibéral et pour un socialisme démocratique. Membre également du Parti de la Gauche Européenne, Die Linke regroupe des courants internes tels que la Gauche Anticapitaliste, la Plateforme Communiste, le forum Démocrate Socialiste, la Gauche Emancipatrice, le réseau de la Gauche Réformiste, la Gauche Socialiste... Le parti est co-dirigé actuellement par Gesine Lötzsh et Klaus Ernst.

 

Bloco de Esquerda au Portugal :

Ce bloc de gauche est la réunion de 3 partis : l'Union Démocratique Populaire (UDP), le Parti Socialiste Révolutionnaire (PSR) et Politica XXI, auxquel s'est rattaché par la suite Ruptura/FER. Ce nouveau parti anticapitaliste est aussi membre du Parti de la Gauche Européenne, son coordinateur se nomme Francisco Louçã.

 

Le Front de Gauche, force progressiste, espère pouvoir changer d'Europe et faire en sorte qu'elle devienne sociale et démocratique et non libérale comme c'est le cas aujourd'hui malheureusement. Les politiques d'austérité détruisent les peuples, réduisent chaque pays qui en fait les frais à une misère généralisée et conduit d'avantage à la récession, au chômage, aux injustices sociales, aux inégalités diverses, etc... Il est temps de reprendre les choses en main et d'oeuvrer pour une Europe ouverte vers l'avenir, résolument sociale et écologique où la Solidarité tient lieu de principe commun et où la Fraternité entre les peuple repousse les idées racistes et xénophobes. Et pour cela, l'Europe doit se placer à gauche contre les modèles libéraux de cette politique capitaliste qui oppresse les peuples et vers une véritable alternative aux politiques d'austérité. Enfin, l'enjeu est également de stopper la progression dangereuse de l'extrême-droite et d'en réduire l'action politique afin de sortir du fascisme ambiant qu'il véhicule et qui est une véritable aliénation de l'esprit, tout juste bon à générer de la haine pour son prochain... Le Front de Gauche est en cela, une force positive et émancipatrice !

 

Cyprien J.

 

 

Dessin "l'Europe" par Lardon : http://lardon.worldpress.com/