Rechercher


Forages en Guyane : Non aux hydrocarbures !

12/08/2012 07:00

 

Un désastre écologique :

 

Le permis d'exploitation des hydrocarbures au large de la Guyane, prolongé jusqu'en 2016, autorise les compagnies Shell, Total, Tullow-Oil et Northpet Investments à effectuer des forages sur une zone d'environ 25 000 km². Le bateau nommé "Stena Icemax" est déjà arrivé au large de Cayenne (Guyane Française) et est prêt à commencer le travail à plus de 2000 mètres de profondeur... Conséquences désastreuses pour tout l'éco-système et la grande biodiversité de cette Guyane qu'il serait enfin temps de protéger tant elle est aujourd'hui menacée par la convoitise des multinationales et cette course au profit qu'elles affectionnent.

 

Cyprien J.

 

 

Non à l'exploitation pétrolière au large de la Guyane :

 

"Un Collectif citoyen et apolitique s'est constitué le 3 mai dernier en Guyane pour s'opposer au projet pétrolier au large de la Guyane. Après un communiqué de presse du gouvernement qui annonçait le moratoire des forages au large de la Guyane le 13 juin dernier, voilà que l'état se contredit et souhaite à nouveau donner l'autorisation de prospection, cédant en débit du bon sens à la pression du lobby pétrolier, et à la cupidité des politiciens locaux.

 

Du pétrole a été découvert au large de la Guyane en septembre 2011. Depuis, les recherches menées par Shell et Total se poursuivent pour quantifier les réserves et évaluer leur rentabilité.

 

La poche se situe à 6400 m de profondeur (dont 2000 m d'eau) et fait de ce forage un des plus profonds au monde. Il se situe en outre dans une zone de forts courants marins, qui ont, au cours du 1er forage, mis à mal à plusieurs reprises, la plate forme, risquant un accident majeur.

 

Face aux risques écologiques (la Guyane possède une des "barrières" de mangrove les mieux préservées au monde, elle serait condamnée en cas de marée noire) et économiques (la pêche est le 3ème secteur d'activité de la région), face à l'absence de débat public sur les orientations énergétiques en général et sur ce projet en particulier (contrairement à l'article 7 de la Charte de l'Environnement), face à la nécessaire transition énergétique que nous devons amorcer (pour anticiper la fin des énergies fossiles, limiter les impacts du réchauffement climatique et préserver la biodiversité), un Collectif citoyen apolitique "Or Bleu contre Or Noir" s’est crée et s'oppose fermement à ce projet pétrolier off-shore.

 

Le Collectif demande la suspension des activités de recherche (une campagne sismique est notamment prévu pendant le pic de présence des tortues marines et des mammifères marins) et 4 nouveaux forages sont programmés) et un moratoire sur les permis de recherche en Guyane."

 

Le Collectif « Or Bleu contre Or Noir "

 

Pétition sur le site du Collectif citoyen : http://or-bleu-contre-or-noir.org

Pétition Avaaz : http://www.avaaz.org/fr/petition/Non_a_lexploitation_petroliere_au_large_de_la_Guyane

Contact : or.bleu.contre.or.noir@gmail.com