Rechercher


Le Partage des Richesses

24/05/2012 07:00

 

Quel est le constat ?

 

Comment tolérer qu'en un pays comme le nôtre, qui n'a jamais été aussi riche qu'aujourd'hui, les richesses n'aient jamais été aussi mal partagé ? Alors même qu'une grande partie de la population ne parvient même pas à se loger, pire, éprouve des difficultés à s'intégrer tant le modèle libéral favorise l'exclusion en les emmenant à renonçer à leurs propres droits, une autre comptant quelques privilégiés s'en mettent plein les poches et préfèrent détourner les regards lorsqu'on évoque la crise des marchés financiers.

 

Quel monde juste peut accepter la richesse de quelques-un sur la souffrance de la plupart ?

Contre les injustices sociales, contre l'exclusion, contre le capitaliste libéral, osons le partage des richesses !

 

Selon le Front de Gauche, "les revenus des 6 000 plus riches ont augmentés 17 fois plus vite que ceux de 23 millions de personnes". Est-ce normal ? Bien sûr que non ! Aujourd'hui, nous nous retrouvons avec 15 000 hyper-riches gagant plus de 30 000 euros par mois, ce qui revient à même pas 0,05 % des contribuables...

 

Parmi ces privilégiés, se trouvent bien évidemment en premières lignes, les patrons du CAC40 dont Jean-Luc Mélenchon nous rappelle qu'ils gagnent chacun d'entre eux, en 1 jour ce qu’un smicard gagne en 1 an. Est-ce juste au regard des millions de personnes qui essaient tant bien que mal de survivre quotidiennement et dont 8 millions vivent parmis nous, au-dessous du seuil de pauvreté ? Alors même, nous dit-on, qu'il y aurait 1 millionnaire pour 25 habitants.... Assurément non ! Pour info, le seuil de pauvreté est aux environs de 950 euros actuellement... Et je ne parle pas de ces milliardaires comme Mme Bettencourt qui, rien qu'en 2005, ont gagnés l'équivalent de 15 000 SMIC : une honte !

 

Il ne faut également pas oublier, ces patrons-voyous qui n'hésitent pas à licencier leurs salariés pour délocaliser la production sous la protection de ce modèle capitaliste, quand d'autres gavent leurs actionnaires plutôt que de mieux payer leurs salariés ! Il faut remédier à ces injustices et remettre un peu d'ordre dans ces abus... En bref : Il faut établir un partage des richesses.

 

Que propose le Front de Gauche ?

 

Il s'agit, pour le Front de Gauche, de proposer des mesures radicales, efficaces et concrêtes aux problèmes rencontrés.

 

- En interdisant les licenciements boursiers.

- En installant un salaire maximum de 30 000 euros par mois (ce qui est déjà une belle somme, soit-dit en passant).

- En fixant les salaires à un maximum de 20 fois le salaire le plus bas.

- En taxant les salaires dépassant le seuil maximum, à 100 %, c'est à dire ceux qui touchent plus de 360 000 euros par an.

- En créant 14 tranches d'impôt, dont la dernière taxée intégralement.

 

Ainsi donc, est une erreur de croire et laisser croire que ce sont les petites et moyennes entreprises qui vont en souffrir. Non ! Cela ne les concerne absolument pas, tout du moins, le petit patron pourra toujours s'augmenter mais devra proportionnellement augmenter le salaire de ses employés qui auront contribué à son ascension. Quant aux taxations, nous l'avons vu, les petites et moyennes entreprises ne sont pas concernées puisqu'elles ne dégagent jamais plus de 5 000 euros de salaires alors qu'au même moment, certains patrons du CAC40, gagnent eux plus de 3 millions. Il faut donc, comme l'affirme Jean-Luc Mélenchon, "libérer la production du cancer de la financiarisation" et s'attaquer à ceux qui pensent que l'accumulation de la richesse doit être sans limite...

 

Dans un monde qui ne cesse de toujours tout marchandiser, de creuser d'avantage le fossé entre ceux qui ont tout et ceux qui n'ont rien, il est plus qu'urgent de re-prendre l'argent là où il est pour le ré-investir dans la ré-industrialisation. Mais une ré-industrialisation écologique, où l'on ne produit pas n'importe quoi, n'importe comment et à n'importe quel prix, sous le seul prétexte de la "croissance"... Car il est hors de question de défendre le modèle "productiviste" ! Face à la cupidité et l'égoïsme de certains, trouvons le courage de partager les richesses pour mieux vivre ensemble et ainsi mettre fin à la misère sociale !

 

Cyprien J.

 

 

Dessin "le partage des richesses" par Lardon : http://lardon.wordpress.com