Rechercher


Patrick Tiagoné : Lettre FSU12 au Sous-Préfet

27/06/2012 07:00

 

 

"Monsieur le Sous-Préfet,

 

Vous avez reçu mercredi 2 mai une délégation venue vous exposer la situation de notre collègue Patrick Tiagoné, professeur d'Allemand assurant un remplacement au lycée Jean Vigo à Millau.

 

Pour la FSU12, la situation de Patrick Tiagoné est intolérable. Elle est inacceptable dans ce qu'elle implique, puisque l'absence de titre de séjour l'empêche notamment de se rendre en Allemagne et d'exerçer normallement un rôle de père qu'il a toujours assumé auprès de sa fille, comme elle a eu l'occasion d'en témoigner elle-même ; elle est inadmissible parce qu'elle le place dans une précarité scandaleuse au regard du service qu'il rend efficacement - et a déjà rendu à l'Education nationale puisque c'est le Rectorat de Caen qui a initialement fait appel aux services de Patrick Tiagoné.

 

Vos services semblent conditionner sa régularisation et l'obtention d'un titre de séjour salarié à des possibilités d'emploi dans l'académie de Toulouse.

 

Nous souhaitons souligner que la contractualisation de Patrick Tiagoné répond à un besoin manifeste du Rectorat et que les possibilités de réemploi sont évidentes dans le contexte actuel du remplacement dans le second degré.

 

En effet, comme vous le savez sans doute, l'Académie de Toulouse, comme d'autres malheureusement, a connu des suppressions massives de postes : la rentrée 2012 se fera ainsi dans le second degré avec 70 ETP (Equivalent Temps Plein) alors que 710 élèves de plus sont prévus dans le second degré ; un des "levier" des suppressions de postes est la réduction des effectifs de titulaires pour le remplacement. Dans ce contexte de réduction des moyens humains, la politique de rectorat de Toulouse en terme de gestion des ressources humaines est, pour faire en sorte que tous les élèves aient un enseignant devant eux à la rentrée, de pourvoir tous les postes qui peuvent l'être et d'affecter les TZR (Titulaire sur Zone de Remplacement, personnels dont la mission est normalement de permettre le remplacement) sur plusieurs établissements (souvent à l'année) pour assurer les blocs horaires qui ne suffisent pas à faire un poste.

 

Le corollaire évident est que, les TZR n'étant plus disponibles pour pallier les absences, les services du Rectorat en est réduit à faire appel à des personnels vacataires comme en témoigne la rubrique de son site internet où sont très régulièrement mises en ligne des "offres de postes enseignants non-titulaires". Les difficultés rencontrées par les services de la DPE (Direction des Personnels Enseignants) conduisent d'ailleurs même ces services à inviter les chefs d'établissement à tenter de trouver et recruter directement des personnes. Il est à noter que ce n'est pas une spécificité de l'académie de Toulouse et que ces offres de recrutements se multiplient dans toutes les académies.

 

Cette situation est valable dans quasiment toutes les disciplines mais encore plus dans une discipline comme l'Allemand où le contingent de vacataires est particulièrement réduit.

 

Dès lors, on voit difficilement comment Patrick Tiagoné ne trouverait pas de possibilité d'emploi dans l'Education nationale, et ce d'autant plus que sa qualité d'enseignant semble reconnue et ses compétences ont été validées, lors d'un entretien en présence d'un Inspecteur Pédagogique Régional à Caen, et confirmées lors d'une inspection par un autre Inspecteur Pédagogique Régional en début d'année.

 

Pour la FSU12, il est légitime que l'administration assume des besoins qui sont évidents et que la Préfecture fasse les démarches qui permettent à Patrick Tiagoné de sortir d'une précarité imposée et de vivre dignement d'un travail officiellement reconnu.

 

Nous vous prions donc de délivrer au plus vite un titre de séjour salarié à Patrick Tiagoné qui brisera une quadrature du cercle difficilement concevable.

 

En espérant que vous donnerez suite à cette demande, veuillez reçevoir, Monsieur le Sous-Préfet, l'assurance de ma haute considération.

 

Sylvain Lagarde, secrétaire départemental de la FSU12."

 

 

Logo de la FSU et texte de Sylvain Lagarde en faveur du professeur d'Allemand Mr Patrick Tiagoné